Conseils de la BEP

La route est remplie de dangers que vos enfants doivent apprivoiser. Voici quelques règles et conseils pour les y aider.

A pied, les enfants sont vulnérables

Jusqu’à environ 7 ans, votre enfant:

est dissimulé de la vue des conducteurs à cause de sa petite taille. Son panorama visuel est limité par les voitures stationnées, les piétons, le mobilier urbain, etc.

confond souvent voir et être vu. S’il voit une voiture arriver, il est persuadé que son conducteur le voit aussi.

ne prend pas en compte ce qui se passe sur les côtés. Il ne regarde que ce qui se trouve en face de lui.

éprouve des difficultés à évaluer les distances. Il a même du mal à distinguer une voiture à l’arrêt d’un véhicule roulant à faible vitesse.

identifie difficilement la provenance des bruits. Dans 40 % des cas, il n’évalue pas si le bruit vient d’en face ou de derrière et dans 80% si le bruit vient de droite ou de gauche.

peut être dominé par ses émotions (peur, angoisse ou joie) et ne pas prendre en compte la voiture qu’il voit pourtant arriver.

ne peut se concentrer que sur une seule chose à la fois et agit de manière impulsive et spontanée. S’il veut rattraper un ballon, il peut traverser sans penser aux voitures qui roulent.

(Source: www.preventionroutiere.asso.fr)

Il est important d’expliquer quelques règles de circulation et de prudence aux enfants

• S’arrêter derrière la bordure du trottoir et regarder des deux côtés de la route.

• S’il y a des feux, attendre que le bonhomme soit vert et vérifier que les voitures soient bien toutes arrêtées.

• Ne jamais courir dans la rue ni pour traverser. Le conducteur de la voiture doit avoir le temps de voir et de comprendre où l’enfant veut aller.

• Marcher face aux voitures, du côté gauche de la route, quand il n’y a pas de trottoir pour bien voir arriver les voitures.

• La nuit, toujours veiller à être visible pour les véhicules, par exemple en portant des bandes réfléchissantes.

Parents, attention!

Vous êtes le modèle de référence de vos enfants, vos conseils de prudence ne servent à rien si votre comportement les contredit.

Anticipez le départ à l’école pour éviter les situations de stress et d’anxiété, les enfants doivent apprendre à se déplacer progressivement dans la rue. Il est important que vous fassiez le chemin de l’école à pied avec votre enfant.

Préférez les traversées sécurisées par des patrouilleuses qui sont là pour aider les enfants à traverser la route, qu’ils soient seuls ou accompagnés.

A vélo, à trottinette ou en skateboard

Avant 9 ans, un enfant ne devrait circuler à vélo qu’en compagnie d’adultes responsables ou sur un parcours sécurisé. La plupart des enfants de ce groupe d’âge n’ont pas toujours les aptitudes nécessaires pour circuler à bicyclette, en sécurité, sans surveillance.

Il est important que l’enfant descende toujours de l’engin et traverse la route en marchant.

A vélo pensez aux équipements indispensables, sans oublier le casque !

En voiture

La ceinture est obligatoire pour tous les occupants.
Le siège enfant ou le rehausseur doit être adapté au poids, à l’âge et à la grandeur de l’enfant. Plus d’informations

A pied à l’école en sécurité: les 8 conseils futés de l’ATE-Association transports environnement

En début d’année scolaire, assurez-vous de:

  • choisir avec votre enfant le chemin le plus sûr, qui n’est pas forcément le plus court
  • passer en revue avec l’enfant les dangers potentiels
  • parcourir le chemin avec l’enfant plusieurs fois en début d’année et de temps en temps en cours d’année
  • accompagner l’enfant à pied si la situation du trafic ne lui permet pas de se rendre seul à l’école
  • habiller l’enfant de manière voyante (bandes ou vêtements réfléchissants)
  • envoyer l’enfant suffisamment tôt pour qu’il n’ait pas à se dépêcher
  • prévoir un ou deux endroits où l’enfant peut demander de l’aide en cas de problème
  • favoriser les déplacements en groupe, avec des camarades
  • Liens

    • Bureau de prévention des accidents